Vous vous souvenez, il y a quelques temps très longtemps, je vous montrais à quel point j'étais dégoutée de la vie à cause de ce pull raté, et de ce gâchis monumental. C'étais bien la peine d'aller chercher de la loft de Brooklyn tweed chez Purl Soho pour m'en faire une serpillère...

J'ai tout essayé : je l'ai porté quand même en me disant que je m'habituerai, que je finirai pas trouver que ça m'allait pas si mal. Mais ça n'a pas été possible : une serpillère, même tricotée avec de la loft, c'est "meuche" comme on dit au Havre. Je me suis fait deux jolis manteaux à porter avec une serpillère en dessous, mais là aussi , meuche meuche meuche et re-meuche.

Il fallait se rendre à l'évidence : une seule solution, le retour en pelote. Ca a été plus facile que je l'imaginais, pas de tremblement, de geste hésitant. Pif paf pouf plus de serpillère en une soirée télé. Mais il fallait tout de suite trouver une utilisation pour cette loft. Ben oui, c'était bien la peine d'aller chez purl soho pour faire une serpillère et la remettre en pelote hein ! Alors j'ai cherché cherché cherché. Il fallait quelque chose de super compliqué, avec des points et tout. Quelque chose de long. Mais je ne sais pas si je vais vous le dire tout de suite.

Parce que je suis en plein Kaboul Kitchen (ouais vous avez vu comme je suis à la pointe) que le général Amanullah fait sa promesse de campagne et que ce n'est pas possible d'écrire au milieu d'une crise de rire... A très vite et merci pour vos petits mots les fiiiilles !