Allez, des années que je vous fais le coup, mais je ne résiste pas à récidiver encore et toujours : Juin c'est chouette, c'est chic, juin c'est bath', juin c'est de la balle, de la bombe bébé, bref, c'est BIEN ! Nan nan nan je ne veux rien entendre : gnagnagna trop de kermesses, bof les pestacles de fin d'année, rhaaaan les cadeaux à la maîtresse (quelle idée de vouloir leur faire des cadeaux home made franchement ! Est-ce qu'il me font des cadeaux mes collégiens, hein  j'vous l'demande ?)

Mais bon, c'est comme tout, pour certains, juin... ça craint. Alors, pour toi l'allergique au mois de juin, j'ai LA solution. C'est le dernier coup d'éclat du professore. C'est dans des moments comme ça que je comprends qui lui et moi, on ne fait pas partie du même monde. Il n'est que pur esprit. Il n'est que mépris pour les contingences matérielles. Il voit la solution là où je m'obstine à ne voir que des problèmes... le mois de juin, lui, il en fait ça :

P1030207

Quelques explications techniques : ce que vous voyez là, c'est the calendrier des événements mondains, rendez vous chez le dentiste et autres. Et ben, il professore, comme la feuille de juin lui semblait un peu chargée, il l'a mise à la poubelle. Aussi simple que ça. Bon, comme je suis un peu simplette, je suis allée repêcher ma feuille dans la poubelle (pas la peine de prendre cet air dégoûté), et depuis, ça donne un côté un peu trash à la cuisine qui n'est pas pour me déplaire...

Donc, si pour vous, si juin ça craint : mettez votre calendrier à la poubelle, planquez votre agenda, mettez votre i-phone aux chiottes, et allez vous pieuter jusqu'au premier juillet. Allez, à très vite, le mois de juin m'attend !