S'il y a bien un film qui m'a plu ces derniers temps, c'est "Entre les Bras". Pensez donc : Aveyron, cuisine, amour entre un père et son fils, c'est irrésistible ! Déroutant aussi, parce que c'est pas très bavard comme film. Un peu des taiseux les gars. Franchement habités. Et c'est bien la première fois qu'un film me donne envie d'aller courir sous la neige. Mais c'est vraiment bien. Bon, le seul problème, c'est qu'en sortant, on a grave les crocs de sa race. Et qu'il faut -une fois encore -résister à l'envie de sauter dans la voiture en direction de l'Aubrac... Reste qu'on peut encore s'amuser dans sa cuisine après !

025

026

027

028

Des bébés fèves (chiant à éplucher, mais j'adooore) des asperges, un mesclun un peu croquant et des petites graines avec la super huile d'olive de moumouche... Je suis sûre que ça va faire venir le soleil tout ça. Ou au moins me mettre de bonne humeur. Parce qu'avec ce temps d'hiver nucléaire, je suis assez cruche pour aller voir "la terre outragée"(oui, c'est les vacances, donc cure de ciné). Très chouette, mais pas léger léger. Allez savoir pourquoi, je n'étais pas tranquille quand il s'est mis à me pleuvoir dessus en sortant.

L'Aubrac je vous dis. Pas sûre qu'il y fasse moins froid remarquez...