J'ai des mois de retard dans mes photos et je ne sais pas par quel bout commencer. Sans doute par ma manie des derniers mois, le molleton. De tous temps, les hommes ont aimé le molleton. C'est doux. C'est moëlleux. C'est chouette. et ces derniers mois, à St Michel, il y avait plein de molleton.

Longtemps, le molleton m'a intimidé. C'est moux, ça doit pas être pratique à coudre ça le molleton. Et puis qu'est-ce qu'on fait avec du molleton ? Des sweats ? Mais je n'en porte jamais, je me tricote des pulls. Bon. Des jupes ? Meuh non, ça poche aux fesses, ça va faire un cul de matronne (et je te rappelle que tu n'as toujours pas perdu ton kilo des fêtes). Et puis on m'a prêté un livre, comment dire, un traité d'apprivoisement du molleton : knit fabric cut and home sewing. Qui marche aussi avec du jersey, mais on n'en n'est pas encore là, puisque, comme je suis une pauvre fille, je n'ai pas de surjeteuse... C'est dans ce manuel essentiel que j'ai trouvé LE modèle. La mère de tous mes sweats. La matrice en quelques sortes.

P1000126_1_

Voilà le pull doudou entre tous, à qui la photo ne rend pas hommage, je sais bien, mais on y va par pallier hein... Allez, pour me faire pardonner un gros plan sur l'encolure, car je ne perds pas mes bonnes habitudes, je suis toujours aussi dingue des pattes de boutonnage !

P1000132_1_

Ah, quand j'ai vu le coupon, j'étais dans un état, mais dans un état les amis...
La prochaine fois, je vous parle du cône de holst garn et de "taking care of not twisting the yarn..."