Non, c'est pas vrai... 8 jours que j'ai pris cette sage résolution de mettre un peu d'ordre ici bas ? Et que je n'ai rien fait, ouh que c'est mal ! Bon, rapport à la Couac alors !

En ce moment... non, je vais dire quelque chose d'hyper sérieux, alors chut au fond de la classe... je ré-investis mon moi professionnel. Pour être plus claire je suis redescendue sur terre et je m'amuse au travail. J'ai mis la main sur le portable du collège (et c'était pas de la tarte). J'ai réussi à l'allumer (même que j'ai dû trouver le code toute seule, et que j'avais l'impression d'être une OO7 en mission) et à le raccorder au tableau numérique. Depuis c'est l'extase, j'hypnotise les élèves et je m'amuse comme une folle. Bon, le problème c'est que ça me prend une bonne partie du temps que je passais avec mes aiguilles. Mais comme je powerpointe de plus en plus vite, je pense pouvoir à nouveau concilier "création éducative et textile" dans un avenir proche. Dur.

Aujourd'hui, je porte la robe-cadeau de Noël de ma soeur avec des collants bleu canard. Et des bottes. Et le bracelet pour faire la belle de Mme la mercière. Je suis la reine du monde.

Ce soir, j'ai fait des poires aux épices, brûlées, mais bonnes, avec des petits spéculos. Top.

La semaine dernière, il m'est arrivé le truc le plus dingue de l'année. Et le plus dingue de 2008, parce que ça ne fait pas très longtemps qu'on est en 2009. J'ai perdu mon porte monnaie à vélo, en allant au collège. Dans mon porte monnaie, il n'y a que des sous, parce que c'est un porte monnaie, vous voyez le truc. Et puis il y avait pas mal de sous, parce que je venais d'en retirer. J'étais en train de me consoler avec le genre de conneries qu'on se raconte dans ces cas là, qu'il vallait mieux perdre ça que sa CB, ou que mes papiers. Deux minutes après, un type m'appelle, me demande si j'ai perdu quelque chose, et me dit qu'il a trouvé mon porte monnaie.  Parce que dedans, il y avait un ticket photostation, avec mon nom, qu'il a cherché sur internet et a trouvé mon adresse. Le lendemain je suis allée le chercher (avec une bouteille, parce que je suis pas si ingrate que ça). Sans un centime qui manquait.
C'est pas un truc de malade ça ?!?

Ah, autrement, je me pose de graves questions capilaires. J'en envie de cheveux courts (ne hurle pas Agnès) et j'en ai marre de me teindre les cheveux (ne hurle pas Agnès j'ai dit). Donc j'ai envie de cheveux courts et gris (arrête de hurler Agnès, ça fait trois fois que je le dis bordel). Donc je m'expose au risque de ressembler à une nonne. Parce que comme me le disait Kamel (mon regretté coiffeur du Havre) "C'est pas mal mais ça fait vraiment bonne soeur".  Et c'est vrai que j'ai le cheveux gris nonne. Dur.

Tiens, demain midi, je vais déjeuner avec mes collègues, j'ai passé haut la main le test dit du "premier trimestre d'observation". Il va falloir que je reste tranquille encore un petit peu, et si je suis sage, vers le mois de juin, j'aurai peut être des nouvelles copines. J'ai un peu le trac quand même.

Bon je vous dis à dimanche pour l'avait après de Ktl, et demain, si je suis courageuse et que je ne vais pas au ciné, je mets les liens. Bonne nuitée les petiots !