Oh la laaaa, on est déjà vendredi, et moi qui avait prévu de vous montrer tout ce que j'avais fait pendant que Jérôme était en train de batifoler avec les tortues!  On va faire court, parce que, voyez vous, j'ai eu le même problème qu'avec les béguins... j'ai un peu fait des séries comme qui dirait. Alors pour ne pas frôler l'overdose, on va commencer avec la série tuniques.

HPIM1776

Pour les détails techniques, j'en dirai plus sur le JCA blog. C'est mon premier livre de couture japonais pour enfants (eh oui, jusqu'à présent, j'étais une mère indigne), ma première fois sans citronille. Alors, pas de doute, c'est mieux coupé, j'ai trouvé les explications très claires, bref, je me suis a-mu-sée (c'est dingue ce que je m'amuse en faisant de la couture quand j'y pense!), si bien que sur ma lancée, j'en ai fait 2 autres. Allez, un petit détail, juste pour le plaisir :

HPIM1780

Ça me fait penser que je ne vous ai pas encore parlé du lieu de perdition que m'a fait connaître Nathalie... Le marché au tissu de la place St Michel. C'est, comment dire... pire que tout, puisque non seulement les tissus sont beaux, mais en plus, ils sont vraiment donnés (2€ le mètre pour ce velours milleraies, je sais, c'est indécent!). Alors, le problème, c'est la dépendance. C'est quasi immédiat. Le lundi matin, je suis prise de suées et de tremblements, mais bon, je vais rester vigilante (enfin, je ne sais pas ce qui m'a pris de n'acheter qu'un petit mètre de ce velours, je regrette je regrette!). Il paraît même (il paraît) que parfois (les jours de pleine lune) ils ont du liberty, mais ça... Je me demande si c'est bien vrai. Va falloir que j'y retourne pour vérifier, pffff !