Ça y est, on a récupéré il professore, promis juré il ne repart plus (Alice se réveille quand même trois quatre fois la nuit pour vérifier qu'il ne fait pas le mur). Drôle de dimanche où on fait les berniques, où on essaie de tout raconter ce qu'on a fait, où personne ne s'éloigne d'un rayon de 50 cm, où on aimerait quand même sauter dans un tgv pour aller embrasser notre neveu tout neuf (belle vie à toi petit Vincent...oserais-je déjà t'appeler Vinz'?) où on savoure les cadeaux (oui, j'ai bien eu mon tshirt I love Galapagos, et un collier en nacre terrrrrrrible)... Bref, on ressert les rangs. Dimanche super cosy. Genre thé-feu de cheminée-muffins. Sauf que nous, on est une famille de montagnards (ben ouais, la Franche-Comté et l'Auvergne, c'est bien un peu la montagne). Alors dans ces cas de dimanche reconstituants, on se fait... Du CHOU.

HPIM1703

Il est pas mignon, là, comme ça, prêt à être débité en fines lamelles? Je suis allée le chercher au marché ce matin, parce que j'avais vu une belle recette de saumon à l'embeurrée de chou (embeurrée ... j'adore ce mot), et que ça me faisait envie tout plein. Un épisode de panique au Mangin Palce et un passage au four plus tard, ça donne ça:

HPIM1710

(Je pourrais jouer à la série motifs vs motifs chez Ktl...) C'était trèèèèès bon (le chou, c'est booouuuurrrré d'antioxydants me dirait ma belle mère). Et puis dans la foulée, pendant que c'était en train de cuire, j'ai attaqué un chou rouge sans défense, j'ai été d'une cruauté absolue !

HPIM1700

Bon, je vous rassure, pour le goûter, on avait quand même des brownies, on n'est pas des sauvages quand même !
J'ai l'impression que vous en avez fait des choses pendant que je n'étais pas là. Bon, pour la moustache, je vais attendre que tout le monde soit retourné à l'école, hein, histoire de garder un semblant de dignité. Par contre, j'ai complètement manqué le challenge cuisine, c'est dommage, parce que j'en avais des choses à vous montrer dans ma cuisine. Allez, demain, tout le monde reprend le chemin du boulot (sauf moi, hé hé) alors je reviens vous voir. A demain !