Un groupe d'amis sur une photo prise à une soirée en fin d'année. Elle est un peu bancale, mais en regardant bien, on les entend rire, on voit les verres qui font le sourire large et l'oeil qui brille. Et sur ces visages très jeunes la vie qui les attend, pleine, pleine de promesses.

Je suis un peu devin. Je sais que elle, , aura cette vie rêvée, que son voisin un peu moins, mais qu'il n'en espérait sans doute pas tant. Et puis il y a lui, là. Est-ce qu'il se doute que tout va s'arrêter très vite...est-ce qu'on le sait avant ?

A quel moment passe-t-on la ligne ? Vous savez, le moment où on ne peut pas revenir en arrière? Depuis quelques jours, ces questions tournent dans ma tête, ploc ploc, se cognent contre les bords sans trouver de réponses, absurdes, grotesques. Égoïste, je me demande comment garder les miens de ces moments, ces accidents...

HPIM0904

(Coup de mou, promis, demain, je fais léger et je vous montre le parachute version slim...)