Départ tardif vers Kayenta et Monument Valley. C'est la traversée du désert. Je m'attends d'une minute à l'autre à voir Bip-Bip poursuivi par le coyotte. Je craignais un peu de faire autant de kilomètres, mais tout se passe bien, c'est même l'une des bonnes surprises de ce voyage. La route est aussi fabuleuse à regarder que le reste des parcs, et j'adore conduire dans ce décor de cinéma.

Arrivée un peu fouillis à Kayenta, nous patientons dans la piscine en attendant la chambre. Ah, personnellement, ça m'a fait rire mais je suis sans doute la seule: nous logeons dans un Best Western...Enfin, ça me fait rire moi!

Visite de Monument Valley. Boucle entre les butes au coucher du soleil. Paysage archi vu et revu mais si différent "en vrai". A chaque arrêt, Jérôme marche un peu plus comme John Wayne. Pour ma part, je trouve ça assez inquiétant ces grands rochers plantés là. Les couleurs sont beaucoup plus sombres que ce que nous avons vu jusque là. On dirait...La fin du monde.monu5

Camille est très heureuse. Pendant que son frère dormait dans la voiture, elle a visité, toute-seule-comme-une-grande, un hogan. C'est l'habitat traditionnel des navajos et des hopis. Elle est juste un peu déçue de ne pas voir d'Indiens avec des plumes, mais elle se fait une raison: "c'est plus la mode chez les Indiens".

Dîner en ville à l'Amigo Café. Si l'expérience nous a montré qu'il fallait se méfier des pizzerias Stromboli, nous retiendrons que l'Amigo café est digne de confiance. Premier repas navajo et découcerte de la plus haute importance: les navajos cuisinent des crapets  (crapés me souffle Jérôme). Nous communiquons la nouvelle à Jacques et Colette le soir même. Pour ceux qui ne sont pas originaires le Haute-Saône (pour être plus précise du haut de Faverney), les crapés sont des beignets de pain. C'est très bon. Comme tout le reste du repas